Phenix Etiquettes.Phenix Etiquettes

PHÉNIX ÉTIQUETTES IMPRIMEUR D'ÉTIQUETTES ADHÉSIVES

LA DORURE À CHAUD

Qu’est-ce que la dorure à chaud en impression ?

La dorure à chaud est un procédé d’impression qui consiste à marquer un produit grâce au transfert d’un film en or, en argent ou autre. C’est le seul procédé de marquage à chaud permettant de restituer fidèlement l’aspect du métal et en particulier de l’or ou de l’argent. Les encres d’imprimerie et les pantones ne permettent pas, à eux seuls, d’obtenir un tel résultat.

Le marquage à chaud, technique d’impression utilisée depuis des années

Parfois appelée embossage ou hot stamping, le marquage à chaud est utilisé depuis fort longtemps pour la décoration de pièces d’ameublement recouvertes de cuir ou pour le marquage des étuis. Les imprimeurs l’emploient depuis plusieurs siècles pour embellir diverses réalisations haut de gamme.

Comment s’utilise la dorure à chaud ?

Un usage dans plusieurs domaines

On peut employer la dorure à chaud pour de nombreux travaux d’impression : sur les livres, les revues, les emballages, la maroquinerie en général, mais également dans l’industrie bancaire pour les cartes de crédit, les chèques ou les billets. Dans le domaine alimentaire, elle est utilisée pour les étiquettes. Dans tous les cas, ce procédé rehausse l’imprimé d’une couleur brillante qui lui confère un aspect luxueux et haut de gamme.

Un procédé d’impression apprécié des imprimeurs

Les imprimeurs réservent le marquage à chaud pour des réalisations qui doivent sortir de l’ordinaire telles que des invitations, des vœux, des plaquettes, des emballages, des étiquettes prestigieuses…

Par exemple, le rendu haut de gamme des étiquettes en dorure à chaud permet d’agrémenter de manière qualitative des bouteilles de vin, en mettant en valeur le nom du domaine entre autres.

Le marquage à chaud peut être réalisé en toute sécurité sur divers matériaux : du plastique, du carton ou du cuir.

 

La technique d’impression de la dorure à chaud

La dorure à chaud propose une grande diversité de coloris. On trouve bien sûr l’or véritable à 23 carats mais elle peut s’associer à de multiples couleurs allant du bleu au rouge, en passant par le vert, le orange, le violet, brillantes, satinées ou mates qui peuvent être teintées en or ou en argent, nacrées ou même blanches.

Une pellicule métallique doit être transférée par pression et chaleur avec un fer à dorer, ou un cliché magnésium sur un document pré imprimé ou un papier coloré. La température peut varier de 60 à 200 °C. Le film qui doit être doré est placé entre le matériau à imprimer et le cliché préalablement chauffé. En pressant le cliché sur le film, on dépose le dessin désiré sur le matériau. La feuille se rompt avec le contact du chaud et du froid et seule subsiste la forme du fer. Le transfert de la pellicule de pigments colorés se fait par la chaleur agissant sur une colle thermofusible.

La gravure initiale est effectuée en relief de façon chimique ou mécanique voire à la main. Sur un support plus épais, la pièce peut être déformée au moment de l’impression, on parle alors de matriçage à chaud ou estampage.

Cette technique de dorure, qui peut être couplée avec la tampographie ou l’impression sérigraphique, permet une impression en relief ou à plat et embellit tous les imprimés en leur donnant un aspect élégant et haut de gamme.